L’ignorance des gestes d’urgence représente une véritable calamité. Il est très urgent de trouver des solutions qui permettraient de réduire le taux de mortalité due à l’absence de formation de premiers secours.

Le sentiment d’impuissance et d’incapacité face à un proche qui s’étouffe ou être témoin d’un accident, est extrêmement difficile à gérer lorsque l’on ne connaît pas les gestes qui sauvent. Le stress peut également entraîner une paralysie due à la peur de ne pas être efficace.

En quoi consiste le secourisme

Il consiste à apporter une aide à des personnes dont l’intégrité physique est en danger, par exemple s’ils ont vécu un accident ou une crise cardiaque. Mais ce sont souvent des personnes professionnelles qui savent pratiquer les gestes de premier secours. Mais l’on peut les soutenir et les aider dans leur travail, pour cela il faut avoir les connaissances nécessaires pour savoir agir dans l’urgence et ne pas mettre plus en danger la victime, c’est pour cela que des formations secourisme sont organisées par des organismes reconnus par L’Etat.

Car en effet, ce sont des personnes comme vous qui sont en première ligne lors de situations d’urgence et peuvent intervenir sur différents niveaux :

  • Vigilance
  • Sécurisation
  • Alerte
  • Premier soin

Quelques chiffres

Pour information, seulement 20% de la population française ont leur diplôme de SST, la journaliste pour France Télévisions Anne-Claire Poignard a elle même confirmé que les Français sont très en retard en matière d’apprentissage des gestes de premiers secours. “Les Français sont des mauvais élèves.

Selon le ministère de la Santé, seulement 20% de la population est formée aux gestes de premiers secours. C’est très peu et surtout c’est loin derrière nos voisins européens.

En Allemagne, en Autriche, en Norvège ou encore au Danemark, ils sont 80% à connaître les gestes qui sauvent.

Selon certaines associations, beaucoup de Français ne connaissent même pas les numéros d’urgence”, constate la journaliste qui les rappelle : 15 pour le Samu et 18 pour les pompiers.

Autre détail à savoir, 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque parce qu’ils n’ont pas pu recevoir les premiers gestes de secours, seulement 8% vont s’en sortir. Par exemple à Paris, 3 personnes par jour décèdent d’un arrêt cardiaque en public si, dans les 8 à 10 minutes qui suit la crise, ils ne reçoivent pas les gestes qui sauvent.

En comparaison, en Suède 40% des victimes d’un arrêt cardiaque s’en sorte indemne et c’est notamment parce qu’ils ont mis en place des programmes de formation secouriste.

Cependant pour combler vos manques de connaissance il existe plusieurs applications qui peuvent vous aider quand vous êtes dans une situation délicate.

  •  Stayling Alice fonctionne avec les pompiers
  • SAUV life avec le Samu.

Ces applications sont là pour vous aider à pratiquer les gestes de premier secours en attendant que les secours arrivent et elles permettent de localiser, si besoin, les défibrillateurs aux alentours.

Un jeune Isérois de 15 ans a sauvé son voisin grâce à l’application SAUV life.

Il est très important de se former aux gestes qui sauvent, les application mise en place ne sont que des soutiens, il ne faut pas seulement se reposer sur elles. Il faut se former, apprendre les gestes qui sauvent afin de pouvoir agir efficacement face aux différentes situations qui peuvent se présenter.

Que ce soit dans la vie quotidienne ou dans le milieu professionnel :

  • L’objectif est de maîtriser les gestes pour pouvoir sauver la vie d’un proche ou d’un collaborateur.
  • La formation donne les moyens à la personne formée d’intervenir rapidement sur son lieu de travail. Les « 3 » premières minutes sont cruciales lorsqu’un accident survient.
  • Le secouriste peut alors mettre en œuvre les gestes nécessaires à la survie de la victime dans l’attente d’un moyen médicalisé.

Quelques gestes simples au bon moment peuvent parfois faire toute la différence.

Pour cela, une bonne formation est requise auprès d’un organisme habilité et certifié.

Le premier sauveteur dans la chaîne de survie joue un rôle décisif en mettant en œuvre les gestes de premiers secours et une alerte précoce.

Donc n’hésitez plus à devenir Sauveteur Secouriste.

Alors n’hésitez plus, il vous suffit de nous contacter et de programmer vite une formation.

Web: www.zkf.fr

Email: [email protected] 

 

Article rédigé par Kévin, stagiaire chez ZEN-KONCEPT Formation

Sources

https://www.paris.fr
https://www.francetvinfo.fr
https://www.83-629.fr/a-15-ans-il-sauve-son-voisin-d-un-arret-cardiaque