Comme vous le savez le mois d’Octobre et cela depuis 27 ans est consacré à la lutte contre le cancer du sein.

A cette occasion, professionnels de santé, ONG et associations… sont rassemblés à travers le monde autour de l’information sur le dépistage du cancer du sein.

Quelques chiffres :

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme.

1 femme sur 8 sera confrontée au cancer du sein au cours de sa vie.

Toutefois, ce qu’il faut savoir c’est que si celui-ci est détecté à un stade précoce, le cancer du sein fait partie des cancers ayant un bon pronostic.

En effet, quand la tumeur fait moins d’1 cm et ne présente pas d’envahissement ganglionnaire, elle peut être guérie dans 9 cas sur 10.

D’où l’intérêt de pouvoir dépister ce cancer le plus tôt, lorsqu’il est possible de le traiter efficacement et avec des thérapeutiques potentiellement moins lourdes pour la patiente.

Le dépistage est donc un moyen de prévention qu’il ne faut pas négliger.

Se faire dépister permet de diagnostiquer tôt certains cancers avant même l’apparition de symptômes.

La prévention ce n’est pas uniquement le dépistage du cancer du sein.

En effet, la prévention regroupe toutes les dispositions prises pour empêcher l’ :

  • Apparition,
  • Aggravation
  • Extension

D’un(e) :

ou,  plus généralement, de toute situation (sanitaire, sociale, environnementale, économique, etc.) dommageable comme une épidémie, un conflit, une catastrophe, une crise.

Quel est le rôle de ZEN-KONCEPT Formation dans la prévention ?

En tant qu’Organisme de Formation, nous allons  sensibiliser  et prévenir des différents risques potentiels.

Nous allons donc, nous attacher aux risques Psychosociaux et essayer de vous convaincre qu’il faut également lutter contre ces risques et les combattre.

Focus sur la prévention des Risque psychosociaux (RPS)

En matière de santé au travail comme en matière de santé publique, on distingue trois grandes approches de la prévention : primaire, secondaire, et tertiaire.

Prévention primaire : Réduire les facteurs de stress professionnels en agissant à la source sur l’organisation du travail, les styles managériaux, les conditions de travail

Prévention secondaire : Mieux armer les salariés pour mieux faire face aux situations stressantes et mieux gérer leur propre stress.

Prévention tertiaire : Cellule de soutien psychologique en cas d’incident critique ( mal être