La prévention des risques physiques

Son objectif

L’objectif de la prévention est de réduire les contraintes liées à l’activité physique. Il s’agit notamment d’éliminer toutes les contraintes excessives découlant :

  • de charges physiques globales intenses et brèves

ou

  • de charges physiques locales faibles prolongées ou répétitives.

En effet, la prévention des risques liés à l’activité physique doit s’inscrire dans une démarche globale visant à prendre en compte l’ensemble des facteurs de risque (physiques, organisationnels, environnementaux, psychiques) en essayant de conserver les activités physiques dynamiques, harmonieuses qui sont bénéfiques pour la santé.

Une action classique de prévention des risques liés à l’activité physique passe par 4 étapes :

  • Convaincre, construire, conduire et évaluer.

Convaincre

Il faut réussir à inciter l’entreprise à s’engager dans une démarche de prévention en s’appuyant sur des indicateurs de santé / sécurité (accidents du travail, maladies professionnelles, absentéisme…).

 Construire

La construction de l’action demande la mise en place :

  • d’objectifs,
  • d’outils,
  • de moyens humains et financiers
  • du choix d’une méthode…

Le respect du Code du travail et de ses principes généraux de prévention impose de supprimer le risque lorsque c’est possible. Comme par exemple, automatisation de certaines manutentions manuelles.

Mais quand un risque lié à l’activité physique ne peut être évité, celui-ci doit être précisément analysé afin de rechercher des pistes de solution adaptées.

L’analyse des risques liés à l’activité physique comprend l’étude :

  • Des efforts physiques du salarié qui est conditionné par :
    • les poids déplacés
    •  les actions de tirer-pousser de mobiles
    •  les distances de transport
    •  la facilité de prise …
  • Du dimensionnement de la situation de travail qui a une influence sur les postures et les mouvements contraignants. Il s’intéresse également aux possibilités de réglages existants des équipements de travail.
  • De contraintes temporelles qui se caractérisent notamment par
    • la fréquence de la tâche
    • de la durée d’exposition
    • des périodes de récupération…
  • Des facteurs d