L’employeur est tenu d’organiser, avec avis du médecin du travail, un dispositif permettant de prodiguer les soins d’urgence aux salariés accidentés ou malades.

Cela implique :

la mise en place d’un protocole à suivre en cas d’urgence, dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés, l’équipement des lieux de travail en matériel de premiers secours, accessible et adapté à la nature